S'abonner au contenu

Quand rien ne va plus

La dépression, bien que de plus en plus connue et reconnue, constitue un mal sournois avec lequel la personne se retrouve bien souvent isolée. Même si les études confirment qu’une personne sur cinq risque de vivre un épisode dépressif au cours de sa vie, il n’en demeure pas moins que lorsqu’il survient, la détresse est immense et le sentiment d’isolement très intense.

Qu’elle soit causée par des facteurs biologiques (déséquilibre des neurotransmetteurs, hérédité ou maladie), psychologiques (façons de penser et de percevoir les choses) ou situationnels (décès d’un proche, séparation, conflit interpersonnel, consommation de drogues ou d’alcool, stress au travail, difficultés financières, etc.), la dépression bouleverse grandement les habitudes de vie.

Plusieurs symptômes sont susceptibles d’apparaitre :

Émotionnels :

  • Sentiment de tristesse
  • Sentiment d’inutilité, de culpabilité excessive ou inappropriée
  • Pensées de mort ou idées suicidaires
  • Perte d’intérêt ou de plaisir pour des activités appréciées
  • Plus grande sensibilité émotionnelle

Cognitifs :

  • Difficultés de concentration
  • Difficultés à décider

Physiques et comportementaux :

  • Baisse d’énergie
  • Ralentissement moteur ou impression de grande nervosité
  • Douleurs (maux de tête, de dos, d’estomac, etc.)
  • Baisse de libido
  • Changement d’appétit ou de poids
  • Insomnie ou hypersomnie
  • Plus grande agressivité ou irritabilité

Toutes ces manifestations amènent la personne souffrant de dépression à s’isoler, se replier sur soi; son rythme de vie est grandement perturbé (sommeil, alimentation, etc.), elle se retrouve en arrêt de travail et délaisse ses activités habituelles.

Plusieurs thérapies et approches complémentaires sont disponibles pour favoriser la guérison.

Comment le psychoéducateur peut-il m’aider ?

Plusieurs approches permettent de traiter la dépression, que l’on pense en premier lieu à la médication ou au suivi psychologique. Complémentaires, elles offrent à l’individu souffrant de dépression des moyens de stabiliser sa situation, tant physique qu’émotive. Toutefois, il arrive que, malgré ces options, la remise en action soit difficile et que la personne peine à retrouver ses repères habituels.

Le psychoéducateur, en arrimant son intervention aux thérapies déjà en place, propose une action ancrée dans le quotidien du client. En explorant d’abord les difficultés concrètes rencontrées par la personne, il identifiera avec elle ses besoins et objectifs. Une approche basée sur une remise en action graduelle sera alors élaborée, visant la reprise et l’amélioration :

  • des activités personnelles (hygiène, alimentation, sommeil et marche extérieure)
  • des activités domestiques (cuisine, entretien ménager, courses, etc.)
  • des activités sociales (famille et amis) et de loisirs
  • des activités occupationnelles et professionnelles

Bien que ce processus puisse sembler inaccessible à la personne souffrante, il importe de se rappeler que le psychoéducateur offrira un accompagnement constant et soutenu et qu’il proposera des défis réalistes et bien adaptés à la situation présente. Un pas à la fois, il est possible de vaincre les conditions d’adversité que la vie a, momentanément, posées sur notre route.

Toujours en collaboration avec les autres professionnels gravitant autour de vous (médecin, psychologue, etc.), le psychoéducateur vous accompagnera au quotidien afin de revoir chacune de vos habitudes de vie. Par exemple, il bâtira avec vous un horaire régulier et adapté à vos capacités; en utilisant diverses stratégies, il vous guidera afin de reprendre des activités que vous avez peut-être peu à peu délaissées au fil du temps…

Quel est l’objectif de cette démarche ?

Personne ne choisit de vivre des moments difficiles et éprouvants au cours de sa vie, de perdre ses repères habituels…

Notre objectif est de vous aider à retrouver du plaisir dans votre quotidien, à redonner du sens à votre vie…

Petit à petit, la démarche vous permettra de reprendre contact avec des sources de satisfaction et de valorisation; celles-ci contribueront à rehausser votre sentiment d’estime personnelle et votre envie d’avancer…

Quel est mon rôle dans cette démarche ?

Si vous souffrez de dépression
Tout ce que le processus vous demande est votre authenticité ainsi que votre présence assidue et active aux rencontres. Votre psychoéducateur vous proposera régulièrement des exercices adaptés à votre situation, à faire entre les séances. Il est important d’y mettre toute l’énergie dont vous êtes capable ! Ils seront parfois exigeants, mais leur mise en application très graduelle les rendra réalisables ! Votre désir de changement sera gage de succès !

Si vous êtes un proche d’une personne souffrant de dépression
Il est très difficile de voir une personne que l’on aime souffrir autant et peiner à retrouver ses repères de vie. On se sent parfois démuni pour lui apporter le support et la motivation qui lui permettront de continuer à avancer.

Votre soutien et votre amour sont fondamentaux pour favoriser son rétablissement. Tout en prenant soin de votre proche, soyez attentif à vos propres besoins; octroyez-vous des moments de repos et de détente ! Ils sont essentiels à votre propre équilibre et vous permettront de refaire vos forces afin de mieux accompagner la personne souffrante.

Si vous êtes un médecin traitant
Une simple prescription suggérant un suivi avec un psychoéducateur reconnu permettra à la personne de bénéficier des bons services. Si en plus vous identifiez et référez clairement le Groupe JP Robin psychoéducateurs, vous êtes assurés d’un traitement professionnel et personnalisé de qualité !

Abonnez-vous pour recevoir de l'information pertinente sur nos différentes clientèle.

Annuler