S'abonner au contenu

Les troubles anxieux sont les problèmes de santé mentale les plus communs. On estime qu’une personne sur dix en souffre. Le taux de prévalence est plus élevé chez les femmes que chez les hommes et les enfants peuvent en souffrir autant que les adultes. Heureusement, les troubles anxieux sont des conditions que l’on peut diagnostiquer et traiter efficacement.

Comment reconnaitre l’anxiété ?

La peur et le stress sont des réactions normales de l’organisme face à un danger réel. Les nombreuses réactions physiologiques associées (souffle court, contraction des muscles, rythme cardiaque accéléré, mains moites, nausées, etc…) ont comme objectif de préparer l’organisme à réagir (fuite, fige ou attaque).

L’anxiété apparait lorsque le mental interprète, perçoit, une situation comme dangereuse, mais sans qu’il n’y ai de danger réel ou immédiat. Il est naturel de ressentir un certain niveau d’anxiété dans certaines occasions, par exemple lorsque vous vivez un changement de vie important comme un mariage ou un divorce. Il est aussi normal d’être anxieux la veille d’un examen, lorsque vous passez une entrevue d’emploi ou au moment de demander une augmentation à votre employeur. L’anxiété est alors liée à des événements particuliers et disparaît généralement dès que la vie reprend son cours normal.

L’anxiété devient cependant un problème quand :

  • Elle ne disparaît pas quand la situation préoccupante revient à la normale.
  • Elle n’est liée à aucun événement de vie, c’est-à-dire qu’elle apparaît sans raison.
  • Elle est tellement forte qu’elle préoccupe continuellement la personne.
  • Elle empêche la personne de fonctionner et d’agir normalement au travail, en société ou dans d’autres domaines de la vie quotidienne.

L’anxiété peut alors être un signe de la présence de l’une ou l’autre des formes les plus fréquentes de troubles anxieux suivantes :

  • Les phobies spécifiques
  • Le trouble d’anxiété sociale
  • Le trouble d’anxiété généralisée
  • Le trouble panique
  • L’agoraphobie

Chacune de ces catégories de troubles anxieux s’accompagne de symptômes qui lui sont spécifiques. Cependant, certains symptômes peuvent être observés dans la plupart d’entre elles. Les symptômes physiques et psychologiques les plus fréquents sont :

  • Fatigue
  • Troubles du sommeil
  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Nausées
  • Palpitations cardiaques (cœur qui bat anormalement vite)
  • Sensation d’étouffement
  • Transpiration excessive
  • Bouffées de chaleur ou, au contraire, frissons
  • Pression sanguine élevée
  • Tremblements parfois généralisés à tout le corps
  • Serrements et douleurs à la poitrine
  • Engourdissements ou picotements
  • Difficulté à se concentrer
  • Sentiment d’inquiétude persistant

Quelles sont les causes possibles ?

  • Besoins ou peurs refoulés
  • Enfance (tempérament, inhibition, perte significative)
  • Imitation (parents anxieux)
  • Éducation (surprotection, abandon)
  • Nos pensées (notre façon de percevoir ou d’interpréter les évènements)
  • Manque de compétences (perçu ou réel)
  • État de vulnérabilité (par exemple, un manque d’énergie pour faire face aux défis quotidiens)
  • Sentiment de culpabilité
  • Problèmes de santé et/ou médication
  • Débalancement chimique dans le cerveau
  • Trauma
  • Alimentation
  • Rythme et style de vie

Comment le psychoéducateur peut-il m’aider ?

Les troubles anxieux sont parmi les problèmes de santé mentale qui se traitent le mieux. En complémentarité avec votre médecin et/ou votre psychologue, le psychoéducateur du Groupe JP Robin peut venir apporter son expertise afin de vous aider à utiliser vos ressources personnelles pour faire face à l’anxiété. Celui-ci utilise l’approche cognitivo-comportementale pour structurer ses interventions qui ciblent généralement les objectifs suivants :

  • La compréhension du trouble anxieux et de ses symptômes
  • L’enseignement de stratégies d’apaisement et de gestion des réactions émotionnelles
  • La restructuration cognitive (identification et remise en question des interprétations anxiogènes)
  • En cas de besoin, la désensibilisation aux contextes/éléments anxiogènes

Quel est mon rôle dans cette démarche ?

Si vous souffrez d’un trouble anxieux :
Tout ce que le processus vous demande est votre authenticité ainsi que votre présence assidue et active aux rencontres. Compte tenu de l’anxiété, il est possible que vous ressentiez parfois le désir d’annuler des rencontres. Il importe de ne pas céder à la tentation afin de vous assurer d’obtenir les meilleurs résultats possibles! Votre psychoéducateur vous proposera régulièrement des exercices adaptés à votre situation à faire entre les séances. Grâce à votre participation active et à la collaboration avec votre intervenant, vous retrouverez peu à peu le contrôle de votre vie !

Si vous êtes un proche :
Les comportements et réactions qui découlent de troubles anxieux peuvent souvent s’avérer pénibles pour l’entourage de la personne atteinte. Il est possible de ressentir des craintes, de la colère, de la tristesse face aux comportements d’un proche anxieux, ou même d’avoir envie de le blâmer ou de le critiquer. De plus, l’anxiété peut être « contagieuse », c’est-à-dire que les proches vivant avec une personne anxieuse peuvent éventuellement ressentir eux aussi une certaine anxiété. Il importe alors d’être en mesure de prendre soin de soi-même afin de pouvoir accompagner un proche dans sa démarche de traitement. N’hésitez donc pas vous-même à demander de l’aide ! Les psychoéducateurs du Groupe JP Robin peuvent vous aider à relever ce défi.

Si vous êtes un médecin traitant :
Une simple prescription suggérant une démarche avec un psychoéducateur reconnu permettra à la personne de bénéficier de bons services. Si en plus vous identifiez et référez clairement le Groupe JP Robin psychoéducateurs, vous êtes assurés d’une intervention professionnelle et personnalisée de qualité !

 

Abonnez-vous pour recevoir de l'information pertinente sur nos différentes clientèle.

Annuler